Turelli vs. Disarjot

«Zurück

18.11.2009 00:00 Uhr

17.11.2009 Après avoir récupéré de son très dur affrontement avec l’Algérien Jaoued Belghali, le 17 octobre à Montreux, Flavio Turelli prépare activement le championnat de Suisse « professionnels » des super-welters (10x3) qu’il disputera le 5 décembre prochain à Riazzino (Tessin) face au Tessinois d’origine albanaise Gashi Disarjot.

A 34 ans, il s’agit d’une opportunité à ne pas rater pour le Montreusien (8 succès, 1 nul, 3 défaites) qui avait échoué une première fois, à son troisième combat « pro », pour le titre national des welters en décembre 2006 à Lugano face au Tessinois Roberto Belge.

Privé de compétition pendant un an et demi à cause d’une opération au genou gauche (déchirure des ligaments à ski de fond !), puis d’une déchirure à un biceps, Turelli n’a plus de temps à perdre. Sa difficile mais remarquable victoire sur Belghali lui a permis de relancer sa carrière avant d’atteindre la limite d’âge fixée par Swiss Boxing (35 ans). Invaincu depuis qu’il a rejoint le club pugilistique de Carouge, en février 2007, il rêve à ce titre national qui s’est refusé de peu à lui il y a trois ans.

Un combat qui promet de faire des étincelles entre d’une part un Vaudois très « physique », courageux et offensif, et d’autre part un rival efficace puisque Disarjot (25 ans), invaincu en 7 combats après une bonne carrière amateur (environ 60 victoires en 80 combats) est considéré comme un frappeur redoutable (7 succès avant la limite !) mais qui n’a jamais boxé au-delà de cinq reprises.

Il s’agit seulement du huitième championnat de Suisse « professionnels » depuis la Deuxième Guerre mondiale, le premier dans la catégorie des super-welters.

 

Bertrand Duboux/17 nov. 09